Présentation et historique de l'établissement
L’Histoire du LFHED en quelques dates

1952 : La première école franco-hellénique s’installe (sans statut) dans les locaux de l’Institut Français d’Athènes, rue Sina. De 1952 à 1974, elle s’appellera « L’école Kollaros » puis, de 1975 à 1981 « La petite école française de l'étranger ».

1974 : Quelques mois après la chute de la Dictature des colonels en Grèce, les Chefs d’Etat français et grec, Messieurs GISCARD D’ESTAING et KARAMANLIS, expriment une volonté politique commune et s’accordent sur la création officielle d’un Lycée Franco-Hellénique.

1975 : Le rapprochement entre les deux systèmes éducatifs se concrétise par la mise à disposition par l’État hellénique d’un terrain. À cette fin, en 1978, une Association Franco-Hellénique pour l’Enseignement (AFHE) est alors créée - un État étranger ne pouvant bénéficier d’un bail emphytéotique de 99 ans- et regroupe des personnalités attachées au développement des liens culturels entre les deux pays et au renforcement de l’usage du français en Grèce.

1981 : Le Lycée Franco-Hellénique ouvre ses portes dans la commune d’Aghia Paraskevi avec un secteur français (sans maternelle) et un Démotique grec (primaire).

1986 : L’AFHE, association de droit grec, cède à l’Association pour l’Enseignement Français en Grèce (AEFG), association de droit français ayant son siège à Paris et présidée par un représentant du Ministère des Affaires Etrangères, la gestion du LFH.

1990 : Création de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) : le directeur de l’AEFE devient alors le Président de l’Association gestionnaire du lycée Franco-Hellénique.

2008 : Le conseil d'établissement adopte comme nom pour l'établissement : Lycée Franco-Hellénique Eugène Delacroix.

2016 : Le LFHED fête ses 35 ans d’existence à Aghia Paraskevi et ses 40 ans depuis l’accord passé entre les 2 états pour l’établissement d’un statut-cadre. M. le Président de la République, Prokopios Pavlopoulos, dévoile en présence de M. Christophe Chantepy, Ambassadeur de France en Grèce (2015-2019), M. Christophe Bouchard, directeur de l’AEFE (2016-2019), Mme Brigitte Renn, Proviseure du LFHED (2015-2019), entourés de nombreuses personnalités et de la communauté éducative, la plaque "Liberté, égalité, fraternité" traduite en grec "Ελευθερία, ισότητα, αδελφοσύνη" apposée au-dessus de l’entrée principale de l’établissement.

 

Présentation et historique de l'établissement

Classe de Γ3, 1993

 
Le LFHED : « 2 mondes en 1 »

Ilot de la culture et de la langue française en Grèce, le Lycée franco-hellénique Eugène Delacroix est ouvert à tous (Grecs, Français, tiers) et donne la chance aux élèves d’évoluer et d’apprendre le Grec et le Français dans les meilleures conditions en Grèce, au sein d’un milieu bilingue et biculturel fort.

Organisé autour de deux sections distinctes, l’établissement présente la particularité de proposer aux familles un cursus scolaire français, de l’école maternelle jusqu’à la classe de terminale, répondant au cadre législatif de l’Education nationale, et un cursus scolaire grec, du Gymnase (collège) au Lykeio (Lycée), selon les programmes et la réglementation du système éducatif grec.

Le lycée assure ainsi la continuité scolaire aux enfants des familles amenées à exercer une activité professionnelle hors de l’hexagone et permet à d’autres, convaincus par la très grande qualité de nos enseignements, de faire le choix d’une proposition éducative originale et ambitieuse.

La présence de deux univers scolaires, deux cultures, deux langues pratiquées au quotidien, dans un même lieu est le meilleur symbole qui soit de l’universalité de la connaissance. Il traduit naturellement l’aspiration des peuples à se rapprocher pour se comprendre et se compléter. Pour le Lycée Franco-hellénique c’est un honneur d’accueillir en son sein un pan du système éducatif grec et de permettre à ses élèves de découvrir la richesse de la langue et la culture française.

Ainsi, nos élèves, de leur plus tendre enfance jusqu’au début de l’âge adulte, incarnent parfaitement cet idéal, maniant une langue et l’autre avec le plus grand naturel, nouant des amitiés durables, puisant dans les deux cultures, abattant les frontières de la méfiance en construisant des ponts de la connaissance.

 
Excellence et ouverture internationale

Le Lycée franco-hellénique Eugène Delacroix est un établissement de très haut niveau et présente une identité internationale puisque 47 nationalités sont représentées parmi les élèves.

Par convention avec l’Agence pour l’enseignement Français à l’étranger, le LFHED est intégré au réseau mondial des lycées français qui compte actuellement 500 écoles, collèges et lycées dans 137 pays (350.000 élèves), et permet une continuité de scolarité unique au monde. Son excellence est reconnue en Grèce et par les plus grandes universités et écoles mondiales. https://www.aefe.fr/

L’existence d’une Section Internationale Britannique au sein de la section française complète une carte de formation déjà très riche ; il représente donc une valeur ajoutée importante pour nos élèves, et les prépare efficacement aux enjeux du 21ème siècle et aux plus grandes universités et écoles supérieures dans le monde.

Reconnu comme établissement privé étranger par le Ministère Grec de l’Education, le LFHED offre aux élèves de la Section Hellénique la meilleure possibilité en Grèce d’appréhender la langue et la culture française grâce à une haute qualité pédagogique et au contact direct des élèves hellénophones avec les élèves francophones (vie en commun, projets pédagogiques communs, voyages communs…). Par ailleurs, l’octroi du LabelFrancEducation par l’AEFE en 2015 (et renouvelé en 2018) atteste de la qualité de l’enseignement du français en Section Hellénique. La poursuite d’études supérieures en France en est d’ailleurs grandement facilitée.

Les résultats aux examens attestent de l’excellence de l’enseignement offert au LFHED :

  • Diplôme National du Brevet (DNB 2019) : 100% de réussite et 91,9% de mentions (43 % de mentions Très Bien, 27,9 % de mentions Bien et 20,9 % de mentions Assez Bien).
  • Baccalauréat de la Section Française (bac 2019): 97,5% de réussite (34,5 % de mentions Très Bien, 16,9 % de mentions Bien et 30,4 % de mentions Assez Bien).
  • Panhelléniques 2019 : dans les échelons de notations 16-18 et 18-20 les pourcentages de réussite de nos élèves sont beaucoup plus élevés que ceux des panhelléniques (ensemble des candidats). 100% sont admis dans les Universités 64,4% sont admis dans les universités d’Athènes.

 

Tous ces avantages seraient peu de chose sans un socle de valeurs solides puisées en Grèce, berceau de la démocratie et en France, pays des droits de l’homme qui fit dire un jour à Jean de la Bruyère : « On ne doit pas juger du mérite d’un homme à ses très nombreuses qualités, mais à ce qu’il en sait faire ».

 
Présentation et historique de l'établissement