Historique

Succédant à l’école « Collaros », installée sans statut dans les locaux de l’Institut Français d’Athènes, rue SINA, la création du Lycée Franco-Hellénique résulte de la volonté politique et de l’accord de deux Chefs d’État : Messieurs CARAMANLIS et GISCARD D’ESTAING en 1974. Le rapprochement qu’ils souhaitaient entre les deux systèmes éducatifs et, au-delà, entre les cultures des deux pays se concrétise en 1975 par un échange de lettres entre les gouvernements, puis par la mise à disposition par l’État hellénique, la même année, d’un terrain pour construire une école franco-hellénique.

À cette fin, une Association Franco-Hellénique pour l’Enseignement (AFHE) est alors créée - un État étranger ne pouvant bénéficier d’un bail emphythéotique de 99 ans- et regroupe des personnalités attachées au développement des liens culturels entre les deux pays et au renforcement de l’usage du français en Grèce.

La construction du lycée est réalisée de 1978 à 1981.

En 1986, un accord international est passé entre les deux gouvernements, créant le lycée Franco-Hellénique comme école étrangère, organisé à partir d’un statut-cadre publié au Journal Officiel de la Grèce en 1988. Ce statut-cadre est accompagné d’une convention par laquelle l’AFHE, association de droit grec, cède à l’Association pour l’Enseignement Français en Grèce (AEFG), association de droit français ayant son siège à Paris, la gestion du LFH.

Cette AEFG est présidée jusqu’en 1990 par un représentant du Ministère des Affaires Etrangères.

Avec la création de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger, son directeur devient le Président de l’Association gestionnaire du lycée Franco-Hellénique.

En juillet 1990 paraît au Journal Officiel français le décret numéro 90-541 portant publication de l’accord entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République hellénique relatif au lycée Franco-Hellénique.

Deux conventions sont ensuite signées entre l’AEFE et l’AEFG entre 1993 et 1996. Ces conventions précisent les conditions de mise à disposition des personnels, les cadres de la formation, la place et l’articulation de la section française et de la section grecque, les modalités de l’attribution de subventions par l’État français, les conditions de rémunération des personnels…

Dans ce cadre le Conseil d’administration de l’Association gestionnaire du LFH se réunit une fois par an, à Paris ou à Athènes, sous la présidence du directeur de l’Agence.

En 2008, le conseil d'établissement adopte comme nom pour l'établissement : Lycée Franco-Hellénique Eugène Delacroix.

 

Historique