Le diplôme national du brevet

Le total du DNB comporte 700 points. Le contrôle continu représente 400 points et les épreuves finales 300 points.

L’élève est reçu s’il cumule 350 points. Il obtient la mention assez bien avec 420 points, la mention bien avec 490 points et la mention très bien avec 560.

Le suivi d’une option apporte 10 ou 20 points supplémentaires.

Le contrôle continu (400 points) :

Chacun des 8 champs d’apprentissage du socle commun apporte un nombre de points à l’élève, arrêté lors du conseil de classe du 3e trimestre de la classe de 3e :

Maîtrise insuffisante (10 points), Maîtrise fragile (20 points), Maîtrise satisfaisante (35 points), Très bonne maîtrise (50 points).

Le contrôle final (écrits et oral) :

Les écrits (200 points)

Le premier jour : le français (3h) et l’histoire-géographie-enseignement moral et civique (2h), avec un thème en fil rouge, des questions identifiées pour chaque discipline, un travail de rédaction et d’argumentation, une dictée

Le deuxième jour : une nouvelle épreuve écrite de 3 heures portant sur les programmes de mathématiques (2 heures) et de sciences expérimentales et de technologie (1 heure), avec un thème en fil rouge, des questions identifiées pour chaque discipline, un exercice de programmation informatique, en lien avec les nouveaux programmes de mathématiques et de technologie.

Le français, l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique sont évalués sur 100 points. Les mathématiques, les SVT, la physique-chimie et la technologie sont évaluées sur 100 points.

L’oral (100 points) :

Une nouvelle épreuve orale de 15 minutes (10 minutes d’exposé et 5 minutes d’entretien)

  • La maîtrise de la langue au cœur de cette nouvelle épreuve : la qualité de l’expression orale vaut pour la moitié des points.
  • Des collégiens impliqués : l’élève présente seul ou dans un groupe de max 3 élèves un projet interdisciplinaire qu’il a conduit dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires ou des parcours d’éducation artistique et culturelle, avenir et citoyen ; l’élève choisit le projet qu’il souhaite présenter ; l’évaluation du travail fait et des connaissances acquises dans le cadre du projet vaut pour la moitié des points.
  • De nouvelles compétences évaluées, adaptées aux exigences de la poursuite d’études et du monde actuel : expression orale, conduite de projet, travail en équipe, autonomie.